Les ITS (infections transmises sexuellement) longtemps connues sous le nom de MTS (maladies transmises sexuellement), sont des infections bactériennes ou alors virales qui comme leur nom l’indique – sont transmises habituellement lors d’actes sexuelles quelconques. Contrairement aux mythes populaires, les infections transmisses sexuellement ne s’attrapent pas sur un siège de toilette ou alors en partageant une serviette.  Les risques se multiplient seulement avec le nombre de partenaires que vous avez.  Il ne faut pas oublier que lorsque l’on décide d’avoir une relation sexuelle avec quelqu’un, on devient vulnérable à toutes les maladies des partenaires sexuels antérieurs de cette personne. Quelles sont ces infections et quelles sont les conséquences de ces ITS ?

La sexualité est une partie essentielle d’une vie saine et normale cependant, il faut savoir et se renseigner au sujet des ITS car elles peuvent avoir de graves conséquences sur notre santé.  Entre autres, certaines ITS peuvent compromettre votre capacité d’avoir des enfants, et d’autres peuvent causer le cancer.  Évidemment, le SIDA lui est une infection mortelle.

Les différents types d’infections transmises sexuellement :

ITS La chlamydia : une infection grave causée par la bactérie « chlamydia trachoatis »non traitée peut mener à une infection pelvienne et causer l’infertilité chez la femme.  Elle peut aussi engendrer une inflammation de la muqueuse de l’urètre  (urétrite) chez l’homme.  La chlamydia peut être transmise pendant un contact sexuel vaginal, anal ou oral avec un partenaire qui en est infecté. Cette infection peut aussi être transmise de la mère à son nouveau né lors de l’accouchement et peut provoquer une sérieuse infection oculaire ou pulmonaire à son enfant.

La Gonorrhée : aussi de type bactérienne, cette infection est répandue dans le monde entier.  Transmisse lors de contact sexuel vaginal, anal ou oral, une femme peut transmettre une grave infection oculaire à son nouveau né lors de l’accouchement allant même parfois jusqu’à la cécité (nouveau-né aveugle).  Sans être soignée, cette infection peut rendre infertile l’homme et la femme.

L’Hépatite : causée par différents virus qui sont apparentés les uns aux autres, ceux-ci s’attaquent tous au foie.  Les virus de l’hépatite B et de l’hépatite C apparaissent dans le sang, donc se mélangent aux liquides - (fluide) séminal  et sécretions vaginales des personnes qui sont infectées.  Le virus peut donc se transmettre non seulement lors d’activités sexuelles mais peut se transmettre par activités de perçage de la peau tels des injections  intraveineuses de toutes sortes (drogues, tatouages, acupuncture).  Certaines formes d’hépatites peuvent causer une infection chronique au foie et peuvent dégénérer en cirrhose ou alors en cancer de ce dernier et éventuellement en être mortel.

L’Herpès génital : cette ITS est causée par un virus,  est très grave et malheureusement aussi très répandue.  Il existe deux types d’herpès génital – le type 1 qui cause des boutons de fièvre sur les lèvres (herpès labial) et celui de type 2 qui cause des lésions sur les organes génitaux. Il peut prendre des proportions assez surprenantes et envahir l’anus, les cuisses et le fessier. Encore ici, la femme peut transmettre cette infection à son nouveau né causant des lésions cutanées, une pneumonie et même de graves troubles neurologiques.  L’herpès génital ne SE GUÉRIT PAS.  Il existe des traitements qui diminuent la durée des épisodes et réduisent la douleur cependant des lésions peuvent survenir à tout moment.

D’autres infections telles, la syphilis, les verrues génitales (condylomes), la vaginite, le VIH et autres ont tous des répercussions assez graves sur l’organisme.  Pourtant, le simple port du condom réduit les risques de transmission de ces infections à conséquences néfastes.  Soyez intelligents lorsqu’il s’agit de votre santé sexuelle – elle ne s’en portera que mieux !