Il y a de ces mots qu’on ne voudrait jamais entendre –  le cancer en est un de ceux-là.  Malheureusement le cancer de la prostate touche de plus en plus d’hommes sur la planète et est une cause de décès importante à travers le monde.  Les dernières décennies et les nouvelles technologies ont fait en sorte que le cancer de la prostate  joui maintenant d’un taux acceptable de guérison et n’entraîne plus nécessairement les décès d’autrefois. Voici en 5 points, ce qu’on devrait savoir à son sujet :

1. Qu’est ce que le cancer de la prostate ?

CANCER DE LA PROSTATELa prostate fait partie des appareils urinaire et reproducteur de l’homme.  Elle est une glande située sous la vessie devant le rectum de la taille d’une noix.  La prostate entoure l’urètre qui est le canal transportant le sperme ainsi que l’urine dans le pénis.  Le cancer de la prostate naît dans les cellules de celle-ci. Une tumeur cancéreuse (maligne) est un amoncellement de cellules cancéreuses qui envahissent et détruisent les tissus l’entourant.

2. Est-ce que qu’un diagnostic de cancer de la prostate signifie   automatiquement la mort ?

Pas du tout !  Plusieurs cancers de la prostate ont une croissance très lente donc, ceux qui en sont atteints sont souvent plus sujets à mourir de vieillesse ou d’autres causes que du cancer de la prostate.

3.  Quels sont les symptômes typiques ?

Les symptômes qui sont assez fréquents comprennent : le sang dans l’urine ou le sperme, des problèmes avec la fonction urinaire (faible débit), difficulté à démarrer ou à retenir la miction.  Des problèmes avec la fonction sexuelle (dysfonction érectile) peuvent aussi être symptomatiques.  Ce cancer est considéré comme une maladie silencieuse – parfois, seuls des tests sanguins qui mesurent la protéine produite par la prostate peuvent le déceler. Des nodules ou bosses anormales au niveau de la prostate lors d’un examen rectal s’avèrent aussi symptomatiques.

4. Est-ce qu’un test sanguin de protéines élevé ou une bosse sur ma prostate signifie que j’ai un cancer de la prostate ?

La réponse est non.  La seule chose que ces tests  signifient c’est qu’il y a un soupçon de cancer de la prostate.  À ce stade, une biopsie est nécessaire avant de déterminer si les cellules sont cancéreuses.

5. Dois-je absolument faire une biopsie si les tests sanguins sont anormaux ou si j’ai une bosse dans la prostate ?

Certains médecins et scientifiques ne s’entendent pas sur ce sujet donc, ça dépend.  Jusqu’à récemment, la prochaine étape était la biopsie cependant, les médecins ces jours-ci préfèrent regarder l’âge du patient et les autres conditions qui l’entourent (maladies graves, autres conditions médicales).  Lorsque le patient est très âgé, il faut prendre en considération la valeur à la vie qu’un diagnostic de cancer pourra signifier.  Si vous êtes plus jeune (50 à 75ans), une biopsie s’impose.

6. Le stade et le grade d’une tumeur de la prostate affectent-ils les décisions de traitements ?

Oui.  Il existe d’énormes implications sur les décisions que feront ensemble le  patient et son médecin concernant le traitement qui sera optimal pour le patient.

7. Quels sont les options de traitements ?

Il existe maintenant trois options principales de traitement : la surveillance active, la chirurgie et la radiothérapie.

Ce qui est important de retenir est que le cancer de la prostate est souvent un cancer qui s’incruste lentement dans l’organisme.  Le dépistage préventif fait toute la différence dans ce genre de situation.  Si vous êtes à l’écoute de votre corps et des symptômes reliés à ce type de cancer le risque d’en mourir diminue d’autant.